STOP F-35 ! Signez maintenant

Jusqu'à présent, 7'177 personnes ont téléchargé leur feuille de signature. Aidez-nous !

Signez ici:

Le Conseil fédéral veut acheter de nouveaux avions de combat de luxe pour cinq milliards de francs. Nous devons arrêter ça ! Nous récoltons donc des signatures pour l’initiative « Stop F35 » !

Le F-35, que le Conseil fédéral a choisi comme nouvel avion de combat suisse, est totalement inadapté et coûte beaucoup trop cher. Il a été développé uniquement pour des guerres d’agression – le bombardier furtif est massivement surdimensionné pour les missions de police aérienne. Il présente de nombreuses déficiences techniques et ne constitue donc qu’une protection supposée, car son aptitude opérationnelle est discutable. De plus, les services secrets américains sont toujours dans le cockpit de ce jet – un scandale en termes de politique démocratique..

Alors que la Suisse devient ainsi dépendante du Pentagone et jette par la fenêtre une immense quantité d’argent des contribuables pour 36 exemplaires de jouets militaires de luxe, les solutions aux vrais problèmes tels que les soins ou la crise climatique passent à la trappe. C’est pourquoi nous avons lancé une initiative contre l’achat des F-35. Avec ce choix, le Conseil fédéral ignore l’avis de la majorité de la population, qui ne veut pas du F-35.

Nous ferons tomber cet avion de combat de luxe dans les urnes !

NOS ARGUMENTS CONTRE LE F-35

Surdimensionné : pour les besoins de la police aérienne, le F-35 dépasse clairement le cadre d’un avion furtif pour les missions de bombardement. Au lieu d’être adapté à son futur usage, il est massivement surdimensionné et hors de prix. Au mieux, il sert de jouet de luxe pour certains officiers de l’armée.

Trop cher : selon le Conseil fédéral, le principal argument en faveur du F-35 est son faible coût. Toutefois, le F-35 entraîne un niveau élevé de dépenses supplémentaires durant toute sa durée de vie. Comme le montre une étude du gouvernement canadien, les coûts de vie des F-35 sont cinq fois plus élevés que les coûts d’achat. Pour la Suisse, cela représenterait 25 milliards de francs, financés par l’argent des contribuables suisses !

Sujet aux défaillances : le F-35 présente toute une série de défauts techniques. Il existe plus de 800 défauts connus, dont près d’une douzaine sont si graves qu’ils pourraient entraîner le crash de l’avion ou mettre la vie des pilotes en danger.

Inadaptés : dans l’éventualité hautement improbable d’un conflit armé, les F-35 seraient terriblement inadéquats pour protéger réellement la population. En effet, les drones modernes et les armes guidées peuvent détruire nos pistes de décollage même à grande distance et ainsi paralyser l’ensemble des Forces aériennes suisses en quelques heures.

Surveillance : à l’avenir, les renseignements américains seront toujours dans le cockpit du F-35 : En effet, avec la communication fortement élargie entre les différents systèmes militaires, il y a un risque que les avions suisses servent à d’autres usages que la protection de l’espace aérien suisse. Du point de vue de la neutralité, cela est extrêmement problématique.

Argumentation détaillée

Dans notre argumentation détaillée, vous trouverez d’autres arguments pour une initiative contre les F-35.

Contact: initiative@stop-f35.ch

L’initiative populaire contre les nouveaux avions de combat F-35 est portée par le PS, le GSsA et les Verts.

Logo PS Groupe pour une Suisse sans Armée